top of page
S0960125 Photo FC N 4 Suggestion.jpg

À Paris pour la réception du prix France-Acadie 2021

Bonjour,


Découvrez le magnifique cadeau de Noël que j'ai reçu il y a quelques jours !


Le vendredi 26 novembre, les Amitiés France-Acadie m'ont remis le Prix France-Acadie 2021.

J'ai été très touché par ce grand honneur et par les discours des différents intervenants.

Le samedi 27 et le dimanche 28 novembre, Madame Dominique Mérel , Présidente de l'Association Bretagne Acadie-Louisiane et les membres de l'association nous guidèrent dans la belle ville de Nantes. La grandiose Fresque des Acadiens du peintre Danford et le Mémorial de l'esclavage furent des haltes émouvantes.


Nous sommes reconnaissants à Madame Mérel et aux membres de l’Association Bretagne-Acadie-Louisiane pour ces journées d’intenses découvertes.

 

Le lundi 29 novembre, après avoir parcouru la distance entre Nantes et Châtellerault, l’après-midi fut consacrée à la visite de Châtellerault, ville de séjour des Acadiens.


Madame Michèle Debain présidente de Châtellereault-Québec-Acadie et des membres de l’association, nous a chaleureusement accueillis. Nous avons visité les lieux de mémoire des Acadiens en cette ville. Madame Debain nous a chanté la chanson de Grand Pré que nous avons écouté avec une intense émotion. Cet hommage fut effectué face à la plaque commémorative de la présence des Acadiens, plaque, qui masquée, fut dévoilée par le groupe en présence. Entrant dans l’église Saint-Jaques, lieu de recueillement et étape sur le Chemin de Saint-Jaques, nous avons ensuite marché le long de la promenade des Acadiens. Cette promenade aux bords de la Vienne où une gabare perpétue la navigation de l’époque. Cela permet assez facilement d’imaginer le parcours des Acadiens qui furent si nombreux à habiter cette ville.


Le soir, dans une vaste salle de la municipalité eut lieu la belle rencontre en présence des membres de plusieurs associations, l’auteur a également donné une entrevue au journal local.

Le lendemain fut consacré à la visite de la Ligne acadiennne à Archigny . Les solides maisons, dont l’une est un musée, permettent facilement de concevoir la vie des Acadiens et les conditions de l’époque. Cette visite fut empreinte d’émotions, tant on ressent la présence des Acadiens en ces lieux de mémoire où flotte le drapeau acadien. Grâce à Madame Debain, nous avons pu visiter ces lieux fermés pour la saison. La campagne aux alentours permet de découvrir les paysages de vie des Acadiens, les routes, les côtes, les châteaux et l’abbaye qui entouraient la campagne plus vaste et dénuée de la Ligne acadienne.

En l’église Eglise Saint-Hilaire de Cenan, nous avons , encore une fois, été touchés par le souvenir des Français qui portaient l’Acadie au cœur.


Comme à Nantes, c’est avec regret que l’on quitte les membres des Amitiés France-Acadie qui nous ont transmis leur passion de l’Acadie.


Le mercredi 1er décembre, nous sommes arrivés à Loudun en fin d’après-midi.


Grâce à la présidente Alexandra Baulin-Lumineau, Charles et son équipe, nous avons été reçus à la Maison de l’Acadie, dite Petite maison au grand cœur.


Encore une fois, ce fut un rendez-vous placé sous le signe de l’émotion et de la souvenance de l’Acadie. Nous avons visité la petite église attenante à la Maison, où la plaque commémorative des baptêmes des deux bébés qui allaient partir avec leurs parents vers l’Acadie évoque ces départs vers les horizons lointains, en un temps où le voyage était plus que périlleux.


La rencontre du soir à la Maison de l’Acadie a permis d’échanger avec un public chaleureux et comme tous les soirs, passionné de l’Acadie.


Le coucher dans une ferme de la région permettait de comprendre les liens entre le passé et la vie actuelle.

 

Le vendredi 3 décembre, départ de Loudun pour Parmain.


Nous y fumes chaleureusement accueillis par la présidente Madame Corrine Tartare et Monsieur Jean-Pierre Tartare, Val-d’Oise, Québec-Acadie.


Le soir, la rencontre s’est déroulée dans un grand restaurant sous la houlette de madame et monsieur Tarare, qui ont fort bien mené la présentation, par des lectures d’extraits, des questions et des commentaires. Devant un auditoire attentif, la soirée s’est terminée dans le souvenir de l’Acadie et dans l’évocation de projets.

 

Le samedi 4 décembre, durant la matinée, eut lieu une rencontre avec Madame Balcet pour la remercier de son grand travail à la mise en place de la tournée.


Nous sommes venus en tant que lauréat, nous sommes partis en tant qu’amis.


À toutes les personnes qui ont dépensé tant d’énergie pour faire de cette tournée un succès, nous disons un grand merci et nous souhaitons aux Amitiés France-Acadie de poursuivre la belle route de l’aventure commune qui porte bien son nom : AMITIÉS.

Jean-Louis Grosmaire, lauréat du Prix Amitiés France-Acadie 2021


Liens vers les images de la tournée :



Jean-Louis Grosmaire

Comentarios


bottom of page