PHOTOS: JEAN-LOUIS GROSMAIRE

L'AUTEUR

                  

      Paix en Ukraine !

  Voir Au fil du temps dans mon blogue.

Né à Abidjan, le 27 mai 1944, écrivain et géographe, Jean-Louis Grosmaire passe son enfance et son adolescence à Saint-Louis du Sénégal et en Franche-Comté. Il étudie à la Sorbonne où il obtient une maîtrise en géographie. En 1981, il soutient sa thèse de doctorat en géographie sociale à l'Université de Montréal. Après avoir enseigné en France et en Angleterre, il est professeur de géographie au Collège Français de Montréal, au Protestant School Board of Greater Montreal, puis, à partir de 1975, au Collège de l'Outaouais. Retraité, il se consacre à l'écriture. Auteur d'un manuel de géographie publié chez Guérin en 1974, il est aussi le réalisateur et le producteur du film Momotombo (le Nicaragua en 1991). Il a également collaboré à de nombreuses revues pédagogiques et littéraires.

Jean-Louis Grosmaire a œuvré durant des années au jumelage entre la Franche-Comté et l'Outaouais. Il est l'un des initiateurs des Salons du livre des " Régions frontalières de langue française (Franche-Comté, Communauté française de Belgique, Outaouais, Suisse romande), Les régions du livre ". Il a été élevé au grade de Chevalier dans l'ordre des Palmes académiques par le gouvernement français.

Il a obtenu le Prix littéraire du journal Le Droit à plusieurs reprises et d'autres prix littéraires, dont le Prix Louis Pergaud 2007 pour son roman Tu n'aurais pas dû partir.

Veuillez prendre note que toutes les photographies apparaissant sur ce site sont la propriété de Jean-Louis Grosmaire et ne peuvent être utilisées  sans son autorisation.

La photographie ( © ) de l'auteur est de JLG

IMG_1392 3.jpg
 
 

SES OEUVRES

Bonjour,

J’aime prendre un vieux stylo à encre et écouter la petite musique sur le papier.  J’essaie d’avoir une écriture pure, belle, de divertir et, peut-être, parfois d’instruire. Pour le reste, c’est à vous de juger.

 

On peut trouver mes livres dans certaines bonnes librairies ou les commander directement chez les éditeurs et au Regroupement des éditeurs canadiens-français (À vos livres), où la plupart de mes livres sont proposés.

Écrire c’est bien, bien écrire, c’est mieux ;

être connu peut aider, être reconnu c’est mieux ;

être lu, c’est bien, être aimé, c’est l’idéal !

 

Chacun de mes livres est une facette de moi-même. 

Ce n’est pas parce qu’un de mes livres est âgé qu’il est vieilli, il est de bons vins qui savent se bonifier.

 

Je fais mon boulot d’écrivain du mieux que je peux. 

 

J’espère que, dans le bouquet de mes ouvrages, se trouvera un livre, ne serait-ce qu’une phrase, qui vous touchera. 

 

Vous pouvez retrouver certains de mes livres en téléchargement sur le site du Centre de la francophonie des Amériques, Bibliothèque des Amériques, zone d'emprunt.

En créant un compte, de partout dans le monde, vous pourrez lire certains de mes livres! 

Cette bibliothèque est un trésor de livres.

Je vous souhaite du bonheur en vous et autour de vous, de bonnes lectures, sans oublier de douces musiques !

 

Amitiés !

 

Jean-Louis Grosmaire

 
(Cliquez sur l'image du centre pour plus de détails)
 

RECENSIONS, ENTREVUES, ARTICLES, CONFÉRENCES...

DSCF3951_edited.jpg

Pour mieux me connaître

8 novembre 2018

Différents sites vous donneront des renseignements, entre autres:​

 

Wikipedia JLG

​et les associations littéraires suivantes:

​​L'Association des auteures et auteurs de l’Ontario français

​​

L'Association des auteures et auteurs de l’Outaoua

 

Je suis également membre des associations suivantes :

​​

Centre québécois du P.E.N. International

Parce que je crois que les écrivains, comme tous les artistes, doivent être libres, nul n’a le droit de les enfermer, les torturer, les intimider ! Nous sommes sœurs et frères solidaires.

Le centre de la francophonie des Amériques

​L’Association des Amis de Louis PERGAUD

 

Les Francs-Comtois à Paris et en Ile-de-France

L'Association Robert Fernier

 

Quelques articles peuvent aussi vous apporter des renseignements :

 

Les racines outaouaises

Une grande fête

Pour que la belle langue française continue à fleurir, je suis membre d'Impératif français

9782760336537_2 2.jpg

Commentaires sur Acadissima et commande

 

Entouré par l'excellente équipe des Presses de l'Université d'Ottawa, je suis heureux de vous présenter mon nouveau livre qui est maintenant sur le site des Presses de l'Université d'Ottawa , en France à la Fnac en livre broché et en version électronique , sur le site Leslibraires.fr et ailleurs dans le monde.

Québec, le 25 décembre 2021

Bonjour, 

J'ai le plaisir de vous annoncer que mon livre Acadissima figure parmi les cinq coups de coeur du Chroniqueur Paul-François Sylvestre en 2021. Je remercie grandement monsieur Sylvestre et je vous invite à suivre le lien suivant sur le site de l-express.ca

Québec, le 24 septembre 2021

 

Bonjour, 

 

J’ai le très grand plaisir de vous annoncer que mon livre Acadissima a obtenu le Prix littéraire Amitiés France-Acadie 2021.

 

Je remercie le jury de cet honneur qui me touche.

 

Le travail de l’écrivain est souvent un long voyage en solitaire. 

La plus belle récompense est la reconnaissance. 

Elle vient de vous lectrices et lecteurs, vos témoignages sont importants, elle est ici soulignée aussi par ce Prix littéraire. 

 

Être lauréat du prestigieux Prix France-Acadie 2021 me permet de poursuivre mon chemin d’écrivain avec plus de joie. 

 

Je salue respectueusement les deux autres personnes finalistes. Je leur souhaite le succès.

 

Je vous invite à lire mon livre. 

 

Au Canada, il est disponible dans la très grande majorité des librairies et bien sûr aux Presses de l'Université d'Ottawa.

 

En France, je vous signale que vous pouvez vous procurer Acadissima sur le site de la Fnac au prix de 19 E 90, il y a un délai d’expédition de 4 à 12 jours et sur le site Leslibraires.fr.

 

Bonne lecture!

Mes remerciements à Monsieur Claude Rochon pour la recension suivante:

DE L'ACADIE À LA FRANCHE-COMTÉ, UN CHEF-D'OEUVRE

 

Le roman commence en novembre 1915, à Fond-des-Brisants en Acadie. Déjà orphelin de père, Jean-Baptiste Beausoleil, 17 ans, voit soudain péricliter la santé de Jeanne, sa mère. On lui a souvent dit qu'il ne faut pas tenter de retenir '' les âmes en partance ''. Il se rend tout de même au village chercher le Dr Grandmaison, mais celui-ci constate qu'il n'y a plus rien à faire. Lors des funérailles, Jean-Baptiste revoit Angelaine Kirouac, sa grande amie d'école : '' elle était lumineuse, élancée, avec ses boucles d'or, sa crémone ample, ses yeux turquoise qui l'envoûtaient. Pour lui, ce fut un vent de tendresse. ''                          

 

Plus tard, Jean-Baptiste traverse en raquettes une effroyable tempête de neige que l' auteur raconte avec son brio habituel, lui qui a écrit plus de 20 ouvrages. Transi de froid, le jeune homme est sauvé par la chaleur de deux chevaux et de la grange qui les abrite. 

 

Puis vint la Premiêre Guerre mondiale. Jean-Baptiste s'enrôle dans l'armée. En route pour l'Europe, il apprend qu'il fera partie du Corps forestier canadien qui va travailler dans le Jura et la Franche-Comté voisine. Aorès  des mois de labeur comme bûcheron, le soldat acadien est à peine de retour dans le village de Piligan qu'il trouve la maison de la famille Kirouac en feu. Après avoir sauvé les parents, il demande : '' Et Angelaine ? -- En haut, hurla le père --- D'une force qu'il ne se connaissait pas, il arrache du brasier sa bien-aimée et s'effondre sur la galerie avec elle. C'est les larmes aux yeux que j'ai lu ces lignes, craignant que le héros n'ait inhalé trop de fumée, mais le bon docteur sut le soigner.

 

Comment rendre compte d'un roman de 354 pages d'une telle ampleur ? Citons encore au moins ceci :  '' L'Acadie avait rendez-vous avec la Comté.  Deux régions avaient traversé des histoires bouleversantes, deux mondes se rencontraient avec leurs parlers et leurs beaux accents. '' 

 

Chapeau à Jean-Louis Grosmaire, chapeau également aux Presses de l'Université d'Ottawa et à l'imprimerie Gauvin de Gatineau pour un travail impeccable

 

Claude Rochon 

Gatineau (Québec)

 

le 16 novembre 2021

Québec, le mercredi 1 er septembre 2021

Permettez-moi de vous signaler l’article de madame Mousseau, cet article fut publié dans le journal Acadie Nouvelle. Madame Mousseau y proposait mon livre en lecture pour la fête de l’Acadie le 15 août.

Une information pour les gens de la région de Besançon, et du Doubs : sur le site de Sequoia vous pouvez réserver Acadissima, n’hésitez pas et diffusez la bonne nouvelle.

Lundi , le 5 juillet 2021,

Je vous invite à écouter l'entrevue menée par Monsieur Jean-Paul Moreau à la radio 

94,5 Unique FM, de purs moments de bonheur.

Le 19 mai 2021,

Madame Suzanne de Arriba, grande dame de 

la littérature, écrit des mots élogieux au sujet d'Acadissima sur son site.

J'aime beaucoup les livres de Madame de Arriba. 

Grand merci, Madame !

 

D'autres coups de coeur pour Acadissima :

Le plus franc-comtois des auteurs québécois:

https://sequoia.doubs.fr/nous-avons-lu/le-plus-franc-comtois-des-auteurs-quebecois

Besançon, le 4 mars  2021:

“J’ai lu le roman ce week-end. Agréable lecture! Les chapitres sont courts, dynamiques. Beau mariage entre l’histoire et l’Histoire. Entre les dialogues, la correspondance, les informations, les descriptions de la nature (le vent…). Très bonne installation du récit, très beau boulot.”

Christian Palvadeau, Médiathèque départementale du Doubs.

Le 3 mars 2021:

 

“J’ai eu beaucoup de plaisir à lire Acadissima. L’écriture se révèle fluide et agréable. Le récit est étayé par de solides références historiques.

Je suis toujours émerveillé par la capacité créatrice des romanciers. Capacité qui n’échappe pas à l’auteur.

Acadissima est à la fois un beau livre et un bon roman historique qui mérite à être connu.”

 

Gérard Bédat

Président de l’Association Robert Fernier.

 

Mi-mars 2021:

M. Daniel Rolland a publié ceci sur le site Web suivant :

 http://www.culturehebdo.com/livres_fevrier-2021.htm

“On voit que le romancier s’est bien documenté au préalable sur l’époque qu’il décrit. […] un roman émouvant.”

Monsieur Paul-François Sylvestre m'a fait l'honneur d'une recension élogieuse , je vous invite à la lire ici.

Le lancement d'Acadissima le samedi 27 février à 15 h , fut une belle rencontre. internationale.

Monsieur Jean M. Fahmy , écrivain renommé, a conduit avec brio cette entrevue.

Je l'en remercie très chaleureusement.

Merci à toutes les personnes présentes.

Vous pouvez voir ou revoir ce lancement ici.

Voici mon entrevue du 15 mars 2021 en compagnie de Madame Claude-Andréa Bonny de la Télévision Rogers, cela commence vers 20,40 minutes, merci à Madame Bonny .

S_R_Édition_française_N_1.jpeg

Commentaires sur L'homme de la Lumière et commande

Si vous ne trouvez pas le livre en librairie:

  • Pour le public canadien, on peut commander le livre aux Éditions GID.

  • ​Pour le public français, le livre est en vente ici aux Éditions Cêtre.

​​

C'est avec grand plaisir que j'ai lu cette très belle recension de monsieur Christian Palvadeau, auteur de plusieurs ouvrages et fin connaisseur de l'histoire des Francs-Comtois en Nouvelle-France et en Amérique:

" ...biographie passionnante et vivante... Ce docu-fiction est à la fois documenté comme un travail d’historien (nombreuses notes pour les sources) et écrit avec une belle plume de littérateur où percent des accents poétiques d’une grande beauté. Le ton est toujours juste, c’est habile et intelligent. Je me suis régalé ! "

Voici une autre recension qui vient d'être publiée:

 

" Un jésuite de Nouvelle-France de proximité avec les Abénakis

À l’heure où sonne un éveil de curiosité à l’égard des cultures autochtones au pays, il nous arrive une biographie fantastique relatant les faits et gestes du père Sébastien Racle (1652-1724) un jésuite qui débarqua en Nouvelle-France et qui se prit d’amitié pour les amérindiens, parlant leurs langues et qui devint Abénakis. C’est auprès de cette nation qu’il passera le plus clair de son apostolat à défendre leur territoire convoité par les colonisateurs. C’est d’ailleurs lors d’une bataille entre soldats de la Nouvelle-Angleterre et des Mohawks qu’il perdra la vie. Le géographe et historien Jean-Louis Grosmaire honore sa mémoire dans des pages exaltantes.

 

Un très aimable témoignage d'une lectrice, auteure de grand talent, Suzanne de Arriba.

 

Merci à monsieur Paul-François Sylvestre qui dans L'Express de Toronto écrit:

​«...biographie lumineuse. Le récit de Grosmaire est fort bien architecturé. À chaque chapitre, une personne parle du missionnaire ou raconte une facette de sa vie. Cela va d’un conteur-poète au messager du gouverneur en passant par un Métis, un chef abénaquis ou un écrivain public. Même le vent parle. Le récit est fort bien documenté et le style demeure finement ciselé.

FCQ.jpeg

Franche-Comté Québec

DSCF0397.JPG

Président du Salon du livre de l'Outaouais pour 2014-2015

Reportage de Mme Julie Huard de la Société Radio Canada

L'auteur Jean-Louis Grosmaire à Gatineau

S0795229.JPG

Jean-Louis Grosmaire invité d’honneur du Salon du livre de l’Outaouais 2012

Du 1er au 4 mars 2012

29/11/2011

Article de Mme Valérie Lessard, journal LeDroit 29 novembre 2011