top of page
S0960125 Photo FC N 4 Suggestion.jpg

Itinéraires d’un peintre / Robert Bouroult 1894-1975 - Robert Fernier

Auteur: Robert Fernier

Regards d’un peintre comtois, Éditions Cabédita, 2016, Divonne-les-Bains, 144 p.

Francois Nicod, Joël Guiraud, Eric Delacroix, Photographies de Jean-Claude Uzzeni,

Mantry, Éditions Aréopage, 2020, 396 p.


Pour mieux connaître ce peintre franc-comtois, je vous suggère le beau livre Robert Fernier,

Vous découvrirez des tableaux peints aux Comores, à Madagascar, en Polynésie, et bien sûr en notre chère Comté, comme ce magnifique Le traîneau dans la forêt, Huile sur carton, 1967, qui illustre si bien la première de couverture de mon livre Acadissima.

 

Quel travail remarquable réalisé par une petite équipe et par les Éditions Aréopage!


Voici un hommage exceptionnel à un homme tout aussi exceptionnel.


Je suis très impressionné par le travail des auteurs et de l’éditeur qui a accompli une grande œuvre d’édition.


Je découvre des tableaux qui reflètent si bien l’âme profonde de la Comté.


J’aime beaucoup l’art de Bouroult. Il peint avec grand talent les arbres, les montagnes, les eaux et évidemment la neige. Et il y a aussi ces en-têtes de courrier adressé à la parenté, ces vignettes accompagnent ses messages de la guerre, c’est très dépouillé, très réaliste. Ce sont des images du front, interprétées par un peintre qui est sur place. Quel art! comment a-t-il pu avec si peu de moyens rendre si vivantes les scènes de la guerre?


Oui, c’est exceptionnel.


Le livre est impressionnant à tous points de vue, et surtout, il nous conduit vers un peintre qui mérite d’être encore plus connu.


Ici, nous avons un véritable panorama d’une œuvre rassemblée dans un livre, ce qui donne tout simplement le goût d’aller dans un musée pour y admirer ses œuvres.


Aux auteurs, à l’éditeur, toutes mes félicitations; reconnaissance aussi à la famille avec laquelle les auteurs ont visiblement tissé des liens qui ajoutent à ce livre des touches très actuelles, très sensibles.


Je n’ai pas terminé ma lecture de cet ouvrage. Dans notre monde de vitesse, je veux prendre mon temps, savourer ce livre, y retourner. Un livre cela se déguste. Un livre est un soutien, plus particulièrement en ces journées covidiennes.


Fernier, Bouroult, deux grands peintres comtois parmi d’autres que j’apprends à connaître. Je ne veux pas les dissocier, chacun apporte des tonalités différentes, des styles et des atmosphères bien à lui. Les deux me touchent. Comme je ne peux pas voir leurs œuvres dans les musées, je les admire dans ces livres exceptionnels.


Je vous souhaite de pouvoir lire ces ouvrages, ce sont des cadeaux à offrir, ce sont des heures de bonheur. Commandez-les à votre libraire ou à votre bibliothèque de quartier.

C’est avec plaisir, plus, avec joie, que je retourne vers ces œuvres qui m’inspirent et qui m’enchantent!



Jean-Louis Grosmaire

Commenti


bottom of page